St-Julien Bus et les Rapides de Lorraine

St-Julien Bus et les Rapides de Lorraine

En 1959, voyant le réseau TCRM s’étendre vers les nouveaux quartiers de la ville de Metz (Bellecroix, Borny, Tivoli, etc), le maire de St-Julien-lès-Metz (commune d’alors 2.700 habitants limitrophe de Metz, lorsque Metz comptait 102.000 habitants), avait demandé à être rattaché au réseau TCRM. Or la concession d’une ligne interurbaine aux Rapides de Lorraine empêchait les TCRM d’ouvrir une ligne. Un service tardif fut cependant expérimenté, mais vite supprimé.

L’histoire des Rapides de Lorraine sur le réseau urbain de Metz remonte à 1977, lorsque le District créa la ligne « St-Julien Bus » (qui prit le numéro 17 en 1981) entre la République et St-Julien-lès-Metz. Les Rapides de Lorraine exploitaient déjà des autocars interurbains entre Metz et St-Julien. En devenant autorité organisatrice d’un service de transport urbain similaire, le District n’avait le choix qu’entre dédommager les Rapides de Lorraine pour le manque à gagner, ou leur déléguer l’exploitation de la ligne. La deuxième solution fut retenue. La tarification St-Julien Bus était commune à celle des TCRM, mais les bus de la ligne étaient exploités sous la marque St-Julien Bus avec une identité visuelle spécifique et non sous la marque TCRM ; c’était une DSP différente.
Certains renforts du collège Jules Lagneau sont adossés à la ligne St-Julien Bus 17. En 1998, une ligne St-Julien Bus n°18 est créée.
En 2004, 2 ans après que le District soit devenu Metz-Métropole, le réseau était régi par une DSP unique contractée entre Metz-Métropole et les TCRM, et les Rapides de Lorraine deviennent un sous-traitant des TCRM, exploitant la ligne 17 sous la marque TCRM… même si la livrée St-Julien Bus a perduré jusqu’en 2008, le temps de renouveler la flotte.
Depuis 2009, les Rapides de Lorraine exploitent exclusivement des bus TCRM/TAMM mis à disposition sur les lignes urbaines dont ils ont la sous-traitance.

Les Renault PR100

L’exploitation a commencé avec un PR100 PA à 3 portes dans une livrée à base de bleu. Les années suivantes, 3 PR100 MI (dont deux à 3 portes) ont été acquis abordant d’abord la livrée du PR100 PA, puis une livrée reprenant le même schéma de couleurs mais avec une bande orange, devenue rouge par la suite.
En 1988, un PR100.2 dans la même livrée rouge est acquis pour remplacer le premier PR100 PA, après seulement 11 ans d’exploitation. Deux autres PR100.2 arborant une nouvelle livrée reprenant de manière stylisée les monuments de Metz sont mis en service dans la première moitié des années 1990 pour remplacer deux des trois PR100 MI. Le dernier PR100 MI sera réformé en 1997, remplacé par un bus articulé. En 1995 et 1997, deux PR112 sont mis en service. Le deuxième aura la même livrée « monuments », mais avec de nouvelles teintes. Cette livrée sera la dernière conçue pour le St-Julien Bus jusqu’à la disparition de la marque en 2004. Le dernier PR112 été réformé en 2008.

Numé‚roTypeMise en serviceRé‚formeImmatriculationObservations
3602PR100 PA 3p1977janvier-882064 TA 57
3603PR100 MI1978septembre-917409 TG 57
3607PR100 MId‚cembre-82janvier-972079 UN 57Vendu en Algé‚rie.
3608PR100 MId‚cembre-82mai-932082 UN 57Vendu à… Longwy.
3614PR100.2janvier-88juillet-047921 VV 57
3620PR100.2septembre-91juillet-047417 XZ 57
3621PR100.2mai-93septembre-068205 YM 57
3627PR112mai-95avril-063614 ZE 57Dé‚truit dans un accident.
3637PR112janvier-97février-085804 ZT 57Vendu à… St-Avold. Ferrailé en 2011

Les Renault PR180

A compter de 1996, la hausse de la fréquentation de la ligne 17 oblige d’exploiter un service avec un bus articulé. A nouvel an 1997, le dernier PR100 MI de la ligne est remplacé par un PR180 MIPS ex-Annecy & ex-Fréjus. Acquis d’occasion, il a été repeint en livrée St-Julien Bus. Réformé en 2005 après une carrière honorable, il ne sera remplacé qu’en 2006 par un PR180.2 ex-Paris & ex-Nancy peint en livrée TCRM.
En 2010, après un bref séjour à St-Nicolas-de-Port (à côté de Nancy), la caisse dépouillée du PR180.2 avait été transformée en terrain de paint-ball en plein air dans la banlieue sud de Nancy, mais nous ne savons pas si c’est encore le cas.

Num‚roTypeHistoriqueMise en serviceRé‚formeImmatriculationObservations
3104PR180 MIPSAnnecy 1983
Fré‚jus 1995
d‚écembre-96avril-054958 ZT 57Ferraillé‚.
3106PR180.2Paris 1990
Nancy 1997
octobre-06fé‚vrier-09397 BPV 57Avait ré‚cupé‚ré‚ la tourelle du 3104.

Les Renault Agora

Au printemps 2000, les Rapides reçoivent leur premier bus surbaissé, un Agora S de 1998 provenant du réseau de Reykjavik en Islande où il a été remplacé par un Agora Line au bout de moins de deux ans de service. Après quelques semaines d’exploitation à Metz, quelques spécificités islandaises ont du être rétrofitées : absence d’impostes ouvrables et voyant « arrêt demandé » en islandais !
En 2004, deux Agora Line sont acquis auprès des TIV, un sous-traitant du réseau STAR de Rennes, pour remplacer les deux plus vieux PR100.2.
Ces trois Agora sont partis sur le réseau de St-Avold en 2008, où ils ont roulé jusqu’en 2015.

Numé‚roTypeHistoriqueMise en serviceRé‚formeImmatriculationObservations
3641Agora SReykjavik 1998avril-00fé‚vrier-08746 AKS 57Vendu à… St-Avold.
3643Agora LineRennes 1999juillet-04fé‚vrier-08487 BEM 57Vendu à… St-Avold.
3645Agora LineRennes 1999juillet-04fé‚vrier-08488 BEM 57Vendu à… St-Avold.

Les Heuliez GX317

Pour remplacer le dernier PR100.2 et un PR112 accidenté, deux GX317 sont acquis auprès de la CGFTE qui venait de perdre le réseau de Pompey. Ce sont les derniers bus urbains acquis par les Rapides de Lorraine pour le réseau TCRM avant la mise à disposition par les TCRM de bus issus de leur parc.
En 2008, ils sont partis sur le ligne 27 du réseau CTS de Strasbourg dont l’exploitation était alors confiée à Kunégel. Depuis 2015, ils roulent sur le réseau T’MM de Neuves-Maisons pour le compte de Transdev Lorraine.

Numé‚roTypeHistoriqueMise en serviceRé‚formeImmatriculationObservations
3647GX3172002 Démo
2002 Pompey
septembre-06février-08500 BPK 57Parti à Strasbourg (2008) puis à Neuves-Maisons (2015)
3649GX3172002 Démo
2002 Pompey
septembre-06février-08519 BPK 57Parti à Strasbourg (2008) puis à Neuves-Maisons (2015)

Les bus mis à dispositon par les TCRM

En février 2008, l’ensemble des bus standards des Rapides de Lorraine exploités sur les lignes 17 et 18 sont remplacés par des bus mis à dispositions par les TCRM (devenus TAMM). 4 Citaro achetés neufs spécialement sont mis à disposition pour la ligne 17, un Agora S pour la ligne 18 et un autre Agora S pour la réserve. En février 2009, le PR180.2 est remplacé par un Agora L de 2005 des TCRM : c’était le dernier bus urbain propriété des Rapides de Lorraine exploité sur le réseau.
Ces 7 bus ont roulé chez les Rapides de Lorraine jusqu’à la restructuration du réseau en octobre 2013, date à la quelle la ligne 17 a été supprimée. Aujourd’hui, les Rapides de Lorraine exploitent les lignes C17 (rocade) et N18 (héritière de l’ancienne ligne 18), toujours avec des véhicules mis à leur disposition.

Numé‚roTypeMise en serviceImmatriculationObservations
9701Agora Savril-19976568 ZW 57Rendu aux TAMM suite à la restructuration du réseau.
0303Agora Saoût-200390 BAW 57Toujours exploité sur la ligne N18.
0544Agora Laoût-2005503 BKC 57Transféré chez Keolis 3 Frontières pour la ligne L2.
0825Citaro IIfévrier-2008168 BWN 57Toujours exploité sur la ligne C17.
0826Citaro IIfévrier-2008167 BWN 57Toujours exploité sur la ligne C17.
0827Citaro IIfévrier-2008166 BWN 57Toujours exploité sur la ligne C17.
0828Citaro IIfévrier-2008165 BWN 57Toujours exploité sur la ligne C17.