Marly Bus et les Courriers Mosellans

Marly Bus et les Courriers Mosellans

En 1976, le District veut rattacher le village de Marly situé à 9 km de Metz au réseau TCRM. Ce choix se justifiait par la proximité de Marly à Metz (les Marliens se rendant à Metz pour travailler, faire leurs courses, etc), par l’expansion démographique de la commune (population multipliée par 5 entre 1968 et 1982) et le fait qu’historiquement le réseau TCRM s’arrêtait à Frescaty, à la limite entre Montigny et Marly.
Cependant, les Courriers Mosellans étaient déjà concessionnaires d’une ligne interurbaine Metz – Marly. En créant une ligne urbaine entre la République et Marly, le District avait deux options : dédommager les Courriers pour le manque à gagner, ou leur attribuer l’exploitation de la ligne. La deuxième option fut retenue et le service Marly Bus créé. La tarification Marly Bus était commune à celle des TCRM, mais les bus de la ligne étaient exploités sous la marque Marly Bus/Courriers Mosellans avec une identité visuelle spécifique et non sous la marque TCRM ; c’était une DSP différente. La desserte de plusieurs lycées au départ de Marly est également adossée au service Malry Bus. En 1981, la ligne reçut l’indice n°16 pour plus de lisibilité. En 1996, un service Cuvry Bus n°26 entre Marly et Cuvry fût créé. Les horaires étaient étudiés pour être en correspondance avec les bus de la ligne 16 et l’exploitation fut également confiée aux Courriers Mosellans mais avec des minibus.
En 2004, 2 ans après que le District soit devenu Metz-Métropole, le réseau était régi par une DSP unique contractée entre Metz-Métropole et les TCRM, et les Courriers Mosellans deviennent un sous-traitant des TCRM, exploitant la ligne 16 sous la marque TCRM… même si la livrée Marly Bus a perduré jusqu’en 2009, le temps de renouveler la flotte.
Depuis 2009, les Courriers Mosellans exploitent exclusivement des bus TCRM/TAMM mis à disposition sur les lignes urbaines dont ils ont la sous-traitance.

Saviem S53 M

A son lancement, la ligne est exploitée avec 8 S53 M blancs et or. Cependant, ces autocars se révèlent vite sous-capacitaires et sont remplacés dès 1981 par des bus urbains, sauf deux véhicules conservés jusqu’en 1989 pour les services scolaires.

Saviem SC10

Pour répondre au souhait du District de remplacer les S53 M par des véhicules urbains, les Courriers Mosellans rapatrient sur Metz 3 SC10 de leur centre de Forbach pour les essayer sur la ligne Marly Bus qui vient de recevoir l’indice 16. Les 3 SC10 ont roulé de septembre 1981 à début 1982, date de réception des PR100 MI. Cependant, l’aventure du SC10 sur Marly Bus ne s’arrête pas là : en 1985, les Courriers mutent définitivement 4 SC10 provenant de Forbach sur Marly (dont 2 des 3 bus essayés 4 ans plus tôt). Les SC10 de Forbach circulaient sur la ligne interurbaine Forbach – St-Avold (actuelle ligne TIM 138). En 1988, deux SC10 provenant des TCL à Lyon viennent renforcer le parc. Tous les SC10 ont conservé leur ancienne livrée : 3 ex-Forbach en livrée bleue et rouge, 1 ex-Forbach aux couleur du département et les 2 ex-TCL en livrée TCL. Les lyonnais ne seront cependant pas restés longtemps, puisque tous les SC10 disparaissent de la ligne 16 en 1989 lors de l’arrivée des bus articulés.

NuméroTypeOrogineMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
1721SC10 044Forbach 1976198519895466 TC 57Livrée "LCM" bleue et rouge. Avait déjà été essayé sur la 16 en 1981.
1722SC10 044Forbach 1976198519895464 TC 57Livrée dpértement de la Moselle
1723SC10 044Forbach 1976198519895477 TC 57Livrée "LCM" bleue et rouge. Avait déjà été essayé sur la 16 en 1981.
1726SC10 044Forbach 1976198519895458 TC 57Livrée "LCM" bleue et rouge. Avait déjà été essayé sur la 16 en 1981.
1794SC10 444Lyon 1974198819891378 VH 57Livrée TCL
1795SC10 444Lyon 1974198819891379 VH 57Livrée TCL

Renault PR100 MI

Fin 1981/début 1982, les Courriers remplacent les 8 S53 M (et les SC10 en essais) par 6 PR100 MI plus capacitaires. Les bus portent une livrée quasi identique à la livrée TCRM, mais sont badgés « Service urbain Metz – Marly ». En 1992, après moins de 11 ans de service, les deux premiers PR100 MI sont remplacés par des PR100.2 et vendus à Bar-le-Duc. L’année suivante, trois PR100 MI sont rénovés en recevant la nouvelle livrée Marly Bus gris métallisé et un bouclier avant de PR100.2. Fin 1997, le dernier PR100 MI est retiré du service.

NuméroTypeMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
8736PR100 MIdécembre-1981août-19924395 UF 57Vendu à Bar-le-Duc
8737PR100 MIdécembre-1981août-19924397 UF 57Vendu à Bar-le-Duc
8738PR100 MIdécembre-1981juillet-19944400 UF 57Modernisé en 1993. Vendu à Calais.
8739PR100 MIdécembre-1981juillet-19934398 UF 57Vendu à Bar-le-Duc
8740PR100 MIdécembre-1981décembre-19974401 UF 57Modernisé en 1993. Vendu en Algérie.
8741PR100 MIdécembre-1981janv-19964402 UF 57Modernisé en 1993. Vendu à Bar-le-Duc.

Berliet PCMU

En 1982, les Courriers rachètent d’occasion auprès des TCRM le PCMU ex-n° 410 pour assurer les renforts de la ligne 16. Il avait été repeint dans la même livrée que les PR100 MI. Il a été retiré du service en 1985 lors de l’arrivée des SC10 et a ensuite été transformé en bus info du réseau interurbain.

Renault PR180.2

En février 1989, 4 PR180.2 sont mis en service en remplacement des 6 SC10, la capacité des articulés permettant de réduire le nombre de véhicules en ligne. Ces PR180.2 portent une nouvelle livrée à base de gris métallisé avec deux arcs-en-ciel sur les côtés. Moins d’un an plus tard, un cinquième PR180.2 est acquis, mais faute de financement du District, il sera retiré du service et revendu moins d’un an plus tard. Trois des quatre PR180.2 seront réformés en 1999 lors de l’arrivée des Agora L, le quatrième sera repeint dans la même livrée que les Agora L pour servir de véhicule de service. Il sera réformé en 2003 et remplacé par un PR180.2 ex-Bordeaux repeint dans la même livrée et réformé en 2007.

NuméroTypeOrigineMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
9697PR180.2Neuvefévrier-1989mai-2003684 XD 57Ferraillé
9698PR180.2Neuvefévrier-1989novembre-1999680 XD 57Vendu à Chelles
9699PR180.2Neuvefévrier-1989novembre-1999676 XD 57Vendu à Chelles
9700PR180.2Neuvefévrier-1989novembre-1999682 XD 57Veudu aux TVO
9709PR180.2Neuvejanvier-1990octobre-19907016 XK 57Vendu
904001PR180.2Bordeaux 1990mai-2003févr-2007785 AZT 57Ferraillé

Renault PR100.2, PR112 et Heuliez

Deux PR100.2 dans la même livrée gris métallisé que les PR180.2 sont mis en service en 1992 pour remplacer deux PR100 MI. L’année suivante, un Heuliez 3 portes est acquis d’occasion auprès de l’aéroprot d’Orly pour remplacer un PR100 MI. L’appellation de ce bus est sujette à controverses : à son arrivée à Metz avant d’être remis en peinture, le véhicule était badgé « GX87 S ». Les Heuliez GX87 S étaient bien des GX107 3 portes construits spécialement pour l’aéroport d’Orly. Mais d’après Juju sur Linéoz, l’appellation GX87 S concerne uniquement une série de bus mise en service en 1986, les autres GX107 3 portes d’Orly mis en service en 1989 (dont le n°9912) s’appelant classiquement « GX107 ». Cet Heuliez fut réformé en 1999.
En 1995 et 1997, deux PR112 sont mis en service pour remplacer les deux derniers PR100 MI.

NuméroTypeOrigineMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
9797PR100.2Neuvejuillet-1992mars-20055235 YF 57Vendu
9798PR100.2Neuvejuillet-1992mars-20055231 YF 57Vendu
9912GX107 3 pADP Orly 1989octobre-1993novembre-19997701 ZM 57Vendu à Calais
8416PR112Neuvedécembre-1995mars-20071282 ZK 57Vendu à Toul (2007) puis à Chaumont (2010)
8455PR112Neuvenovembre-1997février-2008136 AAN 57Vendu à Toul

Renault Agora

En 1999, les Courriers reçoivent leurs premiers bus surbaissés : 4 Agora L ultra-modernes qui reçoivent la nouvelle livrée Marly Bus qui reprend les arcs-en-ciel mais sur fond blanc. Ces 4 Agora L permettent de remplacer 3 PR180.2 et l’Heuliez 3 portes. Ce sont les derniers acquis neufs aux couleurs Marly Bus.
En 2005, deux Agora Line sont mis en service pour remplacer les deux PR100.2. Ces Agora Line portent la livrée TCRM Jaumont.

Le 1964, vendu au réseau de Toul en février 2009 en même temps que les 1693 et 1996 est temporairement revenu quelques semaines à Metz en livrée blanche, afin de remplacer le Citelis 18 n°074001 immobilisé suite à un accident. Il a définitivement quitté Metz en août 2009 pour assurer la rentrée scolaire du réseau Movia.

NuméroTypeMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
1693Renault Agora Lseptembre-1999février-2009919 AHQ 57Vendu à Toul
1694Renault Agora Lseptembre-1999août-2009915 AHQ 57Vendu à Toul
1695Renault Agora Lseptembre-1999février-2009912 AHQ 57Vendu à Trans Val de Lys (Lille). Réformé en 2014.
1696Renault Agora Lseptembre-1999février-2009907 AHQ 57Vendu à Toul
059004Irisbus Agora Linejanvier-2005février-2008591 BGM 57Vendu à Aix-les-Bains
059005Irisbus Agora Linejanvier-2005février-2008593 BGM 57Vendu à Vichy

Irisbus Citelis

En 2007, les Courriers Mosellans reçoivent un Citelis 12 et un Citelis 18 pour remplacer le plus vieux PR112 et le dernier PR180.2. Ce sont les derniers bus urbains mis en service par les Courriers Mosellans pour le réseau de Metz.

Un second Citelis 12 fut acquis par les Courriers Mosellans pour remplacer le dernier PR112, mais ne fut jamais réceptionné à Metz suite à la décision de Metz Métropole de doter les affrétés de bus issus de la flotte TCRM.

NuméroTypeMise en serviceRéformeImmatriculationObservation
074001Citelis 18janvier-2007février-2008377 BQZ 57Vendu à Tours (2009) puis aux Courriers d'Île de France (2014).
079001Citelis 12janvier-2007septembre-2009372 BQZ 57Vendu aux Courriers d'Île de France
079123Citelis 12Prévue pour 11/2007--N'a jamais roulé à Metz. Redéployé à Montpellier.

Les bus mis à dispositon par les TCRM

En février 2008, l’ensemble des bus standards des Courriers Mosellans exploités sur la ligne 16 sont remplacés par des bus mis à dispositions par les TCRM (devenus TAMM). 4 Citaro achetés neufs spécialement sont mis à disposition pour la ligne 16, et un Agora S pour les scolaires. En février 2009, les 4 Agora L sont remplacés par 4 autres Agora L 2005 des TCRM. En septembre suivant, le Citelis 18 est remplacé par un Agora L 2003 ; c’était le dernier bus urbain propriété des Courriers en circulation sur le réseau.
Ces bus roulent toujours sur l’actuelle ligne L2, remplaçante directe de l’ancienne ligne 16.